Le Monastère de Neamț



XII


XII

Dans le trésor de valeurs du patrimoine national historique et culturel et artistique, le Monastère de Neamţ, surnommé «Le Jérusalem de l’orthodoxie roumaine», a un rôle spécial, son existence entière lui conférant une auréole de légende et les caractéristiques d’un foyer de vie spirituelle.

Le monastère est attesté dans les documents en 1407, mais les racines de l’activité monacale s’étendent jusqu’au 12 ème siècle.

Des anciennes constructions qui ont existé entre les murs du Monastère de Neamț, on retrouve aujourd’hui seulement l’église d’Étienne le Grand et la partie inférieure de la tour-clocher construite par Alexandre le Bon. Les bâtiments qui se trouvent à présent dans l’enceinte du monastère remontent aux 18ème-19ème siècles.
Pendant les années 1958-1961, l’Église Saint-George a été reconstruite entre les cellules du côté est, sur la place où Petru Mușat avait bâti ailleurs la première église en pierre.

Le Monastère de Neamț est le plus intéressant et le plus représentatif monument de l’architecture de cette période-là, aussi bien ce qui concerne le plan et la structure intérieure que le moyen de décorer les façades. L’architecture et la pastique décorative exterieure confère une grandeur imposante au monument.
De toutes les attractions du Monastère, est impressionant le bénitier circulaire d’en face du Monastère de Neamț où on bénit l’eau à l’occasion de la fête patronale.

Dans l’église, il y a l’icône de la Mère de Dieu qui accomplit des miracles, peinte en 665 en Israel que le Prince Alexandre le Bon a reçu en cadeau de l’Empereur byzantin Jean le VIII Paléologue.



XIV


XIV

L’établissement a aussi la plus ancienne bibliothèque du monastère qui comprend 18 000 tomes, de cette manière ayant une contribution remarquable au développement de la culture et de l’art roumains médiévaux.
Dès la fin du 14ème siècle, il y a ici une école pour les calligraphes et les miniaturistes où on copiait et on décorait des livres religieux pour les monastères et les églises des villes et des villages. Dans la première moitié du 15 ème siècle, l’activité pour réaliser des manuscrits calligraphiques et celle de décoration artistique des textes religieux a été dominée par le célèbre moine Gavriil Uric et dans la deuxième moitié du même siècle par Teodor Marisescul, Ghervasie Ioanichie, Nicodim et Palade, les apprentis de Gavriil Uric.

Des documents indoubitables attestent le fait qu’au Monastère de Neamț on a façonné des métaux precieux et on a réalisé des objets de culte; c’est ici qu’on a éduqué des peintres, des sculpteurs en bois et en pierre.

Au Musée d’Art on garde le célèbre Épitaphe qui a appartenu au Monastère de Neamț jusqu’en 1916, réalisé en 1437 par Silvan, supérieur du monastère.



Détails


Détails

Adresse: village Vânători, Neamț
Téléphone: +4 0233.251.580; +4 0745.823.179
Web: www.neamt.mmb.ro

La carte du département de Neamt

Vous ne connaissez pas votre ville? Pas de problème, la solution est à portée de click !

Voir la carte